Valorisez votre image nature

 

Préambule

Cette offre figure en 2016 dans notre calendrier de stages en Alsace. Elle s’adresse par ailleurs aux structures organisatrices qui souhaiteraient la programmer ; cela peut se faire n’importe où en France ou pays limitrophe francophone

Lieu et durée de l’action de formation

Le lieu sera choisi par la structure qui organise. La durée proposée est de 2 jours, mais elle peut être modulée en fonction de l’environnement dans lequel se déroulera la formation.

 Dates Alsace 2016

week-end du 5 et 6 mars

Objectifs pédagogiques

Stage articulé autour de plusieurs objectifs

• Culture générale : donner ou préciser les stratégies habituelles rencontrées en matière de communication

• Préciser les motivations conduisant à s’appuyer sur le thème d’une « démarche nature » et recensement des bénéfices attendus.

• Identification des points sur lesquels communiquer et stratégie à adopter pour un plan d’action opérationnel 

Concerne 

• Les porteurs de projets pouvant ainsi affiner le caractère original de leur future activité et prendre encore mieux conscience des valeurs qui les animent dans un souci de cohérence.

• Les responsables d’entreprises, quelle qu’en soit la taille, désireux de mieux valoriser leurs convictions personnelles pour l’environnement et leur souhait d’être davantage cohérents avec les trois piliers de l’économie durable : environnementaux, sociaux et économiques. Plus la taille de l’entrerpise est petite, moins cet aspect est pris en compte de manière organisée : les enjeux sont pourtant immenses et en particulier sur le volume d’activité à développer en cohérence avec l’idéal du ou des responsables de la structure.

• Les responsables d’associations attentifs aux moyens de rendre bien visibles leurs engagements « nature » 

Finalité

 Mettre la nature au coeur de vos activités pour montrer combien vos activités ont du coeur pour la vie !

 

Le programme 

Culture générale

• Replacer notre projet, nos aspirations et nos choix dans les diverses stratégies adoptées par les entreprises et leurs agences de communication. Mieux comprendre, élargir parfois notre vision   et éviter des pièges.
• Notions de développement durable, développement soutenable ou d’activité évitant le terme ambigu de « développement ». Les changements sont d’abord des changements de comportement que des actions purement techniques.
• Enjeux purement économiques.

o Le développement durable est à considérer comme un levier d’amélioration de l’efficacité économique et financière de l’entreprise et plus comme un investissement que comme un coût

Etat des lieux pour apprécier notre démarche « nature »

• Point sur l’environnement économique local en termes d’écologie.
• Rappel éventuel de l’histoire de l’entreprise et de ses responsables actuels et passés.
• Activité, produits, services, locaux et leurs abords, actions de mécénat, etc.
• Implication des responsables de l’entreprise, des éventuels sous-traitants, fournisseurs et éventuellement des salariés pour les entreprises concernées 

Pourquoi envisager de communiquer sur une identité d’entreprise « nature » ?

• Se positionner par rapport à des initiatives prises par des entreprises concurrentes ou complémentaires
• Identifier les motivations, apprécier les enjeux pour s’engager dans cette voie
• Une arme à double tranchant si l’entreprise risque d’ouvre le flanc à la critique en mettant prématurément en avant une image nature critiquable. D’où améliorations à envisager au préalable, en terme de communication interne et de corrections diverses à apporter à la marche de l’entreprise.

Situation au regard de la communication interne

Pour les entreprises ayant des salariés la communication interne peut s’articuler autour de trois stades

• - les actions de sensibilisation (création de repères communs)
• - la formation (développement de compétences)
• - les dispositifs mis en place pour ancrer durablement le changement dans les pratiques

Situation au niveau de l’activité de l’entreprise et des moyens mis en œuvre

Audit complet sous l’éclairage de la responsabilité sociétale et environnementale de l’entreprise dans une double perspective :

• Remédier aux incohérences pouvant exister (avant de démarrer toute action de communication)
• Améliorer les aménagements ou accessoires participant à l’impact de l’image nature recherchée (pouvant s’échelonner dans le temps, tout en sachant l’importance d’une « masse critique » conditionnant leur visibilité par le public)

Exemples

Les choix structurels

• Nature des bâtiments, énergies, gestion des déchets, etc.

Au sujet de l’aménagement fonctionnel des locaux pour l’activité d’un acteur touristique

•  Les aménagements : plantations, bouquets, décorations, etc.
•  Création d’un jardin de biodiversité, etc.
•  La valorisation des plantes sauvages
•  Autres volets « nature » : land-art…

Accessoires pour une activité d’hébergement

• Savons, oreillers de rêve, livret d’accueil, cadeaux…

D’une manière générale, aménagements souhaitables, impact attendu et coût des actions

Stratégie à définir,  mise en place d’un plan d’action, budget et rétroplanning

• Choix à exercer entre une continuité de la communication ou des actions ponctuelles
• Cibles à définir : clients, prospects, salariés, fournisseurs, autres…
• Actions : supports et messages (formations et sensibilisation autour de la stratégie de développement durable, affichage, flyer, dépliant, dossier presse, blog, site Internet, réseaux sociaux, expositions, mécénat, logo…

Quelques autres pistes à titre d’inspiration

Thèmes pouvant être déclinés périodiquement : fêtes et saisons, journées nationales, autour d’une plante, d’un jardin, d’une personne emblématique, d’un auteur, etc.
Initiatives à encourager, partage d’expériences.
Jardins, exposition de photos, banque de graines, etc.
Impact sur les services rendus par l’entreprise : restauration par ex.
Partenariat avec associations et collectivités locales, implication dans des actions publiques, échange de compétences… 

 

Pédagogie

 Originalité pédagogique de ce stage 

Outils de base dans une approche « alternative ». Identification des réseaux susceptibles de constituer des sources d’inspiration ou simplement de relai pour vos initiatives. L’orientation du contenu du stage tiendra compte des activités réellement exercées ou projetées par les stagiaires. Le profil du formateur l’autorise à traiter un sujet qui lui tient à cœur depuis 25 ans et qui a guidé ses propres activités commerciales et associatives. Son parcours « alternatif » fait suite à 30 ans d’expertise-comptable lui ayant donné une bonne expérience du monde de l’entreprise. 

La progression pédagogique

Chaque volet est traité dans le respect du plan annoncé. Les points forts relevés par les stagiaires sont résumés chaque demi-journée.
Chaque stagiaire fera la synthèse des sujets abordés sous la forme de proposition de programme à mettre en œuvre allant jusqu’au rétroplanning et budget associé.
Ce travail sera complété par une esquisse de présentation à un journaliste, à un client…

Les moyens pédagogiques

Ateliers, notes de synthèse, montage d’un dossier et soutenance de celui-ci. Polycopiés

Les moyens d’évaluation

Les avis du groupe et de l’animateur sur l’élaboration du dossier permettent d’apprécier au final la bonne compréhension des divers sujets par chaque stagiaire et, au besoin, d’apporter les compléments nécessaires. L’exposé verbal prévu en fin de stage sera aussi un moyen significatif d’apprécier la bonne compréhension des informations transmises et la pertinence de leur mise en œuvre.
Sanction de la formation : une attestation de stage sera délivrée.

L’encadrement de l’action de formation

L’animation de ce stage est assurée par Gérard Verret, fondateur de l’association Jardin Gourmand. Ses actions de formation se déroulent dans le cadre de son affiliation au réseau Alsace Nature. Il exerce par ailleurs une activité agricole de ramasseur et transformateur de plantes sauvages. Il propose également des repas pédagogiques dans le cadre de sa table d’hôtes. Il est formateur auprès de groupements professionnels et de diverses structures de formation. Il a exercé pendant 30 ans comme expert-comptable et commissaire aux comptes libéral.

 

Pour aller plus loin 

Accompagnement individuel

Ce programme peut aussi servir de base à une mission d’accompagnement individuel en entreprise