Cette page est consacrée aux questions relatives à l'utilisation du kéfir de lait sous sa forme traditionnelle de grains frais évoquant de petites têtes de choux-fleur.

Les questions viennent la plupart en complément de la notice de base, détaillée, qui accompagne les ferments que nous diffusons

N'ayant pas le ferment en question, puis-je utiliser le kéfir de fruits ?

Le même nom de kéfir, certes,mais deux ferments totalement différents. Leur intérêt principal est de vous apporter deux sources complémentaires de probiotiques. Donc, même si vous vous amusiez à mettre des grains de kéfir de fruit dans du lait, sans préjuger du résultat (et en particulier de la survie de votre ferment, surtout si cette opération se renouvelait dans le temps) vous n'aurez jamais les probiotiques du kéfir de lait, mais bien que ceux du kéfir de fruits.

Kéfir de lait acheté en poudre : intérêt

Le terme de "kéfir" n'est pas réglementé. Donc de nombreux artisans ou commerçants annoncent des ferments de kéfir qui ne sont qu'un assortiment de micro-organismes, souvent une demi-douzaine, ce qui n'a rien à voir avec la richesse du "vrai" qui en contient une trentaine. Et, en plus, la poudre ne se renouvelle pas : on l'utilise 2 ou 3 fois par repiquage, comme avec une poudre pour yaourt.

Donc le ferment en poudre n'est pas mauvais en soi, mais infiniment moins riche que le "vrai" que vous avez pour la vie !

Kéfir de lait en poudre et soja

Je n'ai pas d'étude confirmant que le yaourt fait à base de lait de soja a permis de neutraliser les phytohormones du soja. Possible, mais dans le doute, éviter ces yaourts.

Si vous utilisez le kéfir en poudre, même incertitude au regard des phytohormones.

Le vrai kéfir de lait avec sa grande diversité de microorganismes parait vous apporter potentiellement bien plus de sécurité à cet égard. Mais n’ayant pas d’analyses scientifiques à ce sujet, la prudence reste de mise avec une consommation occasionnelle.

Comment fermenter le lait en l'absence du ferment "kéfir de lait" ?

Au préalable, bien rappeler les enjeux. Le ferment kéfir de lait produits des probiotiques qui lui sont spécifiques. S'il y a d'autres moyens pour obtenir du lait fermenté, aucun ne vous apportera les probiotiques en question. Dommage pour les personnes qui cherchent en effet à diversifier leurs sources de probiotiques.Alors, voici trois manière de faire

Avec des ferments de yaourt, évidemment = 2 micro-organismes

Ensemencer votre lait avec de la boisson kéfir de fruits (la boisson, pas les grains). N'oubliez pas qu'il est possible de faire du kéfir de fruits sans fruits : ce sera ici à conseiller pour ne pas interférer avec legoût du lait (mais le goût du itron est acceptable, si c'est votre choix gustatif). Mettre 5%, soit 50g pour un litre de lait.

Faire une vraie fabrication avec une mère de kombucha, le thé sucré étant remplacé par le lait et son lactose. Réduire la quantité de boisson kombucha à 4-5 % au lieu des 10% habituels. A ne faire que si vous avez des mères d'avance car l'opération est hasardeuse pour la santé de votre mère qui garde la nostalgie d'une infusion. En tout cas, pas plusieurs fois de suite