Le choix de nos partenaires-formateurs s'est effectué de manière assez originale pour mériter d'être signalée ici. Pas de négociation (des rencontres de longue date m'ayant, certes, permis de bien les connaître), pas d'échanges de bons procédés (ils ne sont pas interdits), pas d'adhésion à une charte commune. Simplement mon appréciation d'engagements qui convergent sur l'essentiel de notre relation au Vivant et des enjeux actuels.

Plantasanté

Contexte

Le fil conducteur de mes formations vise à donner les moyens d’aborder les mutations en cours de manière consciente et agissante. La référence à la sagesse du Vivant constitue l’ancrage fondamental. Trois domaines concrets permettent d’approcher ce mystère : l’agroécologie, la santé naturelle et bien-être et enfin l’alimentation. Je propose une sensibilisation pour ces trois domaines qui s’entremêlent naturellement et un approfondissement pour le troisième. J’ai choisi deux partenaires pour approfondir les deux autres.

Ces investigations constituent le socle de départ afin de motiver et d’accompagner les personnes qui le souhaitent sur les chemins de la transition.

  • Agroécologie : Terre et Humanisme
  • Santé et Bien-être au naturel : Plantasanté

Les personnes qui suivent mes stages sont totalement libres de les solliciter directement ou de chercher par ailleurs selon les envies ou les contraintes de chacun.

Plantasanté : les raisons de mon choix

La notion d’entreprise à mission est abordée par de nouveaux textes législatifs. Je constate que cette quête de sens était présente dès la création de Plantasanté ; j’apprécie la nouvelle étape qui intègre de manière explicite les impératifs de la période de « Transition » dans laquelle nous sommes entrés.

Une structure au service d’une passion

Une passion authentique est en mouvement continu pour répondre à une double nécessité

  • Partager leurs domaines de prédilection enrichis d’années d’expérience et de pratique.
  • Poursuivre sans relâche l’approfondissement de leurs connaissances

Pour ce faire, trois structures sont utilisées

  • Plantasanté depuis 2008 pour les formations proprement dites
  • Ethnopharmacologia dont la spécialité est explicite
  • Ethnomédecine avec Plantagogo

Une exigence holistique continue

Une des caractéristiques des nouvelles logiques à favoriser est la vision holistique. C’est non seulement un principe de base de la naturopathie, mais un réflexe qui devra inspirer désormais toutes nos activités. C’est bien cette vision que je vois à l’œuvre dans l’évolution des formations de Plantasanté

  • Une masse d’informations variées vient enrichir régulièrement le domaine de la santé naturelle, en particulier avec un nombre grandissant de techniques
  • Cette vision large se manifeste aussi par l’inlassable exploration des acquis des générations précédentes, en s’appuyant sur l’ethnopharmacologie et l’ethnomédecine. Un retour aux sources utilisé comme point de départ d’une reformulation moderne.

Des choix pédagogiques pour sécuriser les parcours

La richesse du programme donne aux étudiants les moyens de s’épanouir à titre personnel et professionnel.

Pour cela, il est devenu désormais essentiel de prendre en compte de nouveaux paramètres en intégrant de manière explicite les contraintes et opportunités liées à la « transition ». La lucidité de Christian Busser et de son équipe l’a conduit à proposer de nouveaux outils conférant à leurs élèves de précieux atouts

  • Pour se démarquer face à la concurrence, au sens large du terme
  • Pour améliorer leur visibilité dans leurs futures actions de communication
  • Et pour donner du sens à leurs engagements.

Le constat guidant Plantasanté

Les échanges que j’ai régulièrement avec Christian Busser témoignent de la cohérence de sa vision avec mes propres engagements.

  1. Un paradoxe. On observe la place grandissante des démarches alternatives : permaculture, alimentation saine et santé naturelle. En même temps, cela suscite beaucoup de vocations, sincères ou opportunistes, donc de concurrents potentiels !
  2. Un contexte totalement inédit, incertain, imprévisible, anxiogène.
  3. Une situation contrastée. Un constat avec ceux qui galèrent et ceux qui réussissent, souvent de façon Au-delà de facteurs ponctuels, il y a bien une recette qui s’applique désormais à tous les secteurs d’activité. Elle est déjà visible dans les procédures de recrutement de grandes entreprises, vertueuses ou non, mais partageant le même souci d’efficacité et de pérennité.

Alors, quel est le secret ?

C’est le constat qu’il est tout simplement impossible de gérer des situations totalement nouvelles en utilisant d’anciennes façons de raisonner devenues obsolètes voire contre-productives. D’autant plus que ce sont celles-là même qui sont à l’origine du chaos actuel.

En pratique.

Les personnes qui réussissent, salariés ou professions indépendantes, sont celles qui ne se limitent plus aux simples compétences « techniques ». La vision globale des enjeux, la culture générale permettant de débusquer les opportunités et les pièges, les qualités humaines sont devenues essentielles. C’est la condition indispensable pour gérer la complexité, pour tirer partie de situations paradoxales, pour composer avec l’incertitude et l’imprévu et pour prendre des décisions dans un climat de crise. Pour cela, les formations du futur devront intégrer de nouvelles approches cognitives, procurer plus d’agilité, de curiosité, de compréhension, d’ouverture d’esprit nécessaire à l’innovation. Une demande portée aussi par les étudiants regroupés au sein du mouvement « Pour un réveil écologique ». Faire émerger une vision pour orienter l’action et faciliter les changements...

L’engagement de Plantasanté

Comme certaines Universités et Grandes Écoles commencent à le faire, j’ai apprécié le positionnement d’avant-garde de Plantasanté conduisant à sensibiliser dès à présent leurs étudiants à l’impact de la transition avec la référence aux formations que j’anime sur ce thème. Ces formations trouvent leur place à différentes étapes de leur parcours

  • Une passion ne suffit pas à construire un projet de vie : un travail est utile pour faire les meilleurs choix et disposer des outils pour les concrétiser. Stage « Trouver sa voie »
  • Culture générale pour mieux naviguer dans un monde en mutation. Stages « Transition »
  • Accompagnement pour réajuster au besoin les choix de vie déjà mis en œuvre afin de les optimiser. Stages d’une journée à thème
  • Approfondissement avec stages autour de l’alimentation vivante.

Terre et Humanisme

Contexte

Le fil conducteur de mes formations vise à donner les moyens d’aborder les mutations en cours de manière consciente et agissante. La référence à la sagesse du Vivant constitue l’ancrage fondamental. Trois domaines concrets permettent d’approcher ce mystère : l’agroécologie, la santé naturelle et bien-être et enfin l’alimentation. Je propose une sensibilisation pour ces trois domaines qui s’entremêlent naturellement et un approfondissement pour le troisième. J’ai choisi un partenaire pour approfondir chacun des deux autres.

  • Agroécologie : Terre et Humanisme
  • Santé et Bien-être au naturel : Plantasanté

Ces trois thématiques constituent le socle idéal pour approcher le mystère du vivant et motiver puis accompagner les personnes qui le souhaitent sur les chemins de la transition.

Les personnes qui suivent mes stages sont totalement libres de solliciter directement ces partenaires ou de chercher par ailleurs selon leurs intuitions ou les contraintes et opportunités de leurs chemins.

Terre et Humanisme : les raisons de mon choix

Si la notion d’entreprise à mission est abordée par de nouveaux textes législatifs, il est évident que cette quête de sens, fondatrice de Terre et Humanisme, était présente dès l’origine. L’évolution au fil des ans montre une même dynamique à l’œuvre qui sait s’ajuster en permanence pour incarner au mieux cette mission au cœur d’une réalité toujours fluctuante. Cette souplesse, cette fidélité illustrent à merveille la démarche adaptée aux impératifs de la période de « Transition » dans laquelle nous sommes entrés.

Une structure au service d’une vision

Chaque page du site de TH dégage une incroyable énergie, reflet de celle qui anime toute une équipe. Non pas le produit d’un cabinet de com, mais la matérialisation évidente de l’énergie qui anime toute une équipe encore plus sensible en se rendant sur place.

La force des mots choisis, la sobriété du graphisme, la richesse de l’iconographie… autant d’expressions d’une authenticité qui m’interpelle profondément.

Alliance remarquable entre les sources d’inspiration du vivant, la vision fondatrice de Pierre Rabhi et la rigueur indispensable pour rendre possible et pérenne toute démarche de création, d’incarnation. Rigueur pédagogique avec RNCP et Qualiopi, l’exigence financière et administrative, entre autres. L’ancien expert-comptable, parcourant depuis 30 ans les chemins alternatifs, y st tout particulièrement sensible !!!

Une exigence holistique exemplaire

Une des caractéristiques des nouvelles logiques à favoriser dans une démarche de « transition » est la vision holistique, systémique. C’est non seulement un principe de base de l’agroécologie, mais une ligne de conduite qui inspire TH au fil des années.

Cette vision large est au cœur de la charte de TH. « Par son approche globale, l’agroécologie inspire toutes les sphères de l’organisation sociale: agriculture, éducation, santé, économie, culture, aménagement du territoire »

Une clarté dans son positionnement

La célébrité de TH et celle de Pierre Rabhi ne manquent pas de susciter nombre de questions, voire d’attiser les critiques via réseaux sociaux, en particulier. Il y est répondu avec détachement, sérieux, avec force et respect à la fois, de manière bien documentée en abordant sans tabou une vingtaine de sujets. Cette pièce « Positionnement » accompagne la charte. Un bel exemple de sérénité et de réalisme qui me touche infiniment.