Introduction

Une page pour un aperçu explicite de ce qui donne sens à toutes nos formations. Les savoir-faire pratiques, les recettes n’ont d’utilité que si elles donnent la capacité de dépasser le plaisir et le bien-être en offrant des ouvertures permettant de donner du sens à sa vie et à se positionner par rapport aux enjeux de la transition. Dans ce contexte, je détaille ci-après

Une véritable mission au service de la transition
Les moyens mis en œuvre dans le domaine des formations
L’inspiration ultime en connivence avec la sagesse du Vivant

Commentaires – Mission

Exit les notions de développement durable, de croissance verte, qui contiennent, dans leur formulation même, l’incohérence devenue flagrante face au constatRaréfaction des ressources (énergie et métaux), changement climatique, pollution, perte de biodiversité… Inutile de développer le tableau sombre des dégradations que subit notre cadre de vie. L’actualité apporte chaque jour de nouveaux sujets d’inquiétude des dégradations de notre cadre de vie. Le temps des polémiquesIl y a des négationnistes. Soit, mais le constat est là et même si l’homme ne serait pas responsable de l’ensemble des dégâts, il a la capacité de mettre en place les moyens pour les réduire et laisser entrevoir un avenir possible. Toute polémique qui retarderait l’action ou nous en dédouanerait est inappropriée. est dépassé.
Pour un avenir vivable, la seule voie prometteuse est celle de la transitionCette nouvelle perspective conduit à abandonner la notion de développement durable. Au niveau gouvernemental le Ministère de l’écologie et du développement durable s’est métamorphosé en Ministère de la Transition écologique et solidaire ! Les mots ont leur importance. sans savoir si elle répondra à nos attentes. Mais y en a-t-il d’autres ? Nos gestes écologiquesLes gestes vertueux sont pertinents, mais insuffisants pour imaginer un avenir vivable sous la menace de la perspective d’un effondrement. Les actions individuelles ont à se conjuguer de manière féconde avec les actions collectives et politiques. Et au-delà des actions, c’est au final une évolution des consciences qui est la véritable clé. sont pertinents mais insuffisants.
Les enjeuxLes enjeux sont planétaires. Soyons réalistes : il ne s’agit plus d’espérer aménager l’ancien système pour le prolonger mais bien de mettre en place un nouveau monde qui deviendrait la surprise positive de l’anthropocène, l’ère dans laquelle nous venons d’entrer. Des enjeux qui sont à mettre en perspective avec l’histoire de l’humanité dont ils constituent un événement majeur !sont planétaires et demandent une attitude réaliste pour mettre en place un nouveau mondeL’émergence d’un nouveau monde repose sur une nouvelle conscience s’appuyant sur la relation individuelle et collective avec les forces du Vivant. Une société rêvée comme un écosystème dans lequel chacun cultiverait les liens essentiels avec la nature, avec les autres, avec le plus intime de son être et avec ce qui le dépasse. Ce qui demande un réel travail sur soi, tant sont nombreux les liens qui nous enchaînent et nous privent de la liberté indispensable pour nourrir ces nouveaux liens qui libèrent.
Nombreux sont les obstacles. J’en cite volontiers deux. L'amnésieL’homme occidental a oublié de répondre à ces besoins essentiels de l’âme qui ont donné du sens aux communautés humaines depuis des millénaires. Voilà qui nous laisse désemparés face aux pertes qui se profilent. C’est l’oubli de notre dimension sacrée et des pouvoirs qui la caractérise. Les conséquences de cette amnésie sont la dépression, l’anxiété et la solitude. de notre mission sacrée sur terre. L'anesthésieFace à une douleur devenue trop grande et trop difficile à gérer, la tentation est de recourir, consciemment ou non, à l’anesthésie. Alcool, drogue, travail, consommation, écran… De tels « antidouleurs » ne suppriment pas les douleurs profondes (éco-anxiété) car, consciemment ou non, nous ne pouvons nous résigner à vivre des vies superficielles et privées de sens. pour se cacher une réalité anxiogène.
Le chemin que je vous invite à explorer est en équilibre pour ne pas céder à l'attraction de deux extrêmes : catastrophismeLes observations, les diagnostics inquiétants relayés quasi quotidiennement conduisent de nombreuses personnes à considérer l’effondrement comme inévitable. L’attitude responsable consiste à résister à la dictature du catastrophisme, au fanatisme de l’apocalypse se nourrissant de peurs et qui conduit au retrait sur soi, au découragement, au fatalisme… et déniLe déni peut prendre diverses formes Déni pur et simple Confiance dans la technologie pour faire face aux défis à venir Bonne conscience d’avoir posé de petits gestes sans se prendre la tête avec d’autres considérations : avoir fait sa part..
La transition suppose deux volets indissociables : extérieur et intérieur pour arriver à trouver sa juste place qui pourrait être celle de citoyen du mondeS’informer est indispensable pour acquérir une vue d’ensemble sur la situation en sortant du dualisme « l’environnement et moi ». Une manière de relativiser ce qui est proche de nous pour une vision globale, systémique. Et chacun, au milieu de tout cela, peut se considérer comme citoyen du monde. Agir dans cette perspective, avec la conscience de ce qui nous relie aux mystères de la vie, d’où le personnage du militant-méditant qui peut être une option à incarner ; d'autres postures sont à explorer., Militant-Méditant ou une autre : à vous de trouver celle qui vous caractérise le mieux ! 

Capture Une mission bleu

Commentaires – Des moyens

L’organigramme présente les formations qui me permettent de partager les informations et les expériences d’une vie riche en « bifurcations ». Le lien avec la transition et la quête de sens est bien visible.
Le volet vie quotidienneTous les domaines sont concernés par la transition. On y trouvera : Alimentation vivante. Agriculture. Santé et bien-être. Éducation. Énergies. Habitat, etc., correspond à tous les domaines pratiques de la vie. Mais l’essentiel est ailleurs, ce qui confère à l’ensemble du programme sa cohérence et son originalité pour aborder la transition.
Le travail sur soiLes outils « classiques » du développement personnel Deux thèmes prioritaires. Activer son plein potentiel. Les valeurs personnelles Les stages pratiques comportent toujours des occasions pour aiguiser la réflexion sur le sens à donner à nos activités. est en fait la base pour aborder en adulte les défis qui nous attendent. Donner du sens devient possible en revisitant notre relation au VivantCaractéristiques et enseignements de sagesse du Vivant. Grands principes. Ecopsychologie. Ecospiritualité.. Acquérir une vision d’ensemble permet de replacer les choix que nous avons à faire dans un contexte bien documenté : ce que j’appelle les fondamentauxCulture générale. Sciences, institutions, histoire des idées, les enjeux sociétaux, la crise, Culture entrepreneuriale. Inspirer nos choix et stimuler notre créativité demande à bien connaître le domaine des alternativesVivre et penser autrement. Activités économiques. Métamorphoses institutionnelles. Les transformations : stratégies et outils. Passer à l’action se décline à titre individuel ou collectif.. La question fréquente d’un changement d'activitéThème : Trouver sa voie, transformer sa vie. Plus large et riche qu’un Bilan de Compétences traditionnel. justifie l’accompagnement qui a été conçu pour cela. Les professionnelsAlimenter la culture générale. Donner du sens à ses activités et le faire savoir. Réorienter certaines pratiques ou produits ou prestations. déjà engagés dans de nouvelles activités ressentent souvent le besoin de refaire le point sur leurs choix de vie.
Les publics concernés sont repris dans le second cadre. Une importance toute particulière est apportée au cadre des formations : jardin et locaux. Voir la page du site

Retrouvez le texte de toutes les bulles en cliquant ici

Capture Des moyens

 Commentaires – Le Vivant… en connivence

L’organigramme me semble assez explicite pour ne pas ajouter de commentaires.

Capture Le Vivant en connivence bis

 wordcloud Fondamentaux Nuage bis

Capture lavenir prvoir