Au regard du contexte inédit auquel nous sommes confrontés, il est opportun de
changer nos manières de voir, de penser, de sentir, de croire, d'être, de vivre...
dans tous les domaines.
En évitant les pièges du déni et du catastrophisme,
nous avons à aborder ce grand défi de manière lucide :
c'est l'objectif que nous privilégions à travers toutes nos activités.

Ce qui suit ne constitue qu'un extrait du programme
présentant les thèmes explicitement en lien avec la transition

Programme détaillé complet sur la page correspondante
Accès
au calendrier résumé consultable et téléchargeable

L'incroyable univers des possibles

Extraits du programme général

Vous rêvez d’exercer une activité inspirée par vos passions

Une semaine de réflexion sur une telle perspective vous permettra d’avancer de manière constructive et réaliste. Maxi 8p.

  • Si vous êtes au clair sur vos passions, centres d’intérêt et compétences sur lesquelles vous souhaitez vous appuyer pour une nouvelle activité, alors

20-24/7 Faites vivre vos passions… Partagez vos bonheurs

  • Si vous hésitez, voici le même programme comportant un volet spécifique pour préciser les envies profondes sur lesquelles vous pourrez construire un projet professionnel :

30/3-3/4 ; 12-16/10  Trouvez votre voie... Transformez votre vie  

  • A moins que la formule individuelle de « Bilan de compétence » s’avère plus adaptée. A construire sur mesure après échanges.

Retour

Vous exercez déjà une activité en lien avec vos passions

  • Déçus par un volume d’activité modeste ? Il est temps de faire le point et trouver des améliorations.
  • En dehors de votre activité, vous êtes déjà engagé dans des démarches alternatives. Comment s’appuyer sur elles pour booster vos activités professionnelles ?
  • Vous organisez des formations ou envisagez de le faire. C’est tout un métier qui justifie au moins une journée de formation pour optimiser une telle activité.
  • Vous avez une bête noire qui vous pollue l’existence au sujet des contraintes administratives. Une journée sur ce thème pourrait vous rendre plus efficace et vous libérer l’esprit

Pour répondre à de telles interrogations, plusieurs stages d’une journée ont été mis en place. Les effectifs sont limités à 4 personnes pour mieux prendre en compte les situations individuelles.

27/05  Optimisez l’animation de vos stages

03/06  Faites le point sur vos choix de vie

10/06  Gestion administrative pour mieux vous organiser

16/07  Valorisez au mieux vos engagements écologiques

7/09  Articulation entre traditions, écospiritualité et mission de vie

Vous souhaitez intensifier votre changement d’alimentation

Vous pourrez explorer tel ou tel sujet avec des journées à thème

Capture stages journe Kdo

Voir le programme et regardez les dates des stages qui vous intéressent.

Pensez aussi aux deux semaines intensives, indépendantes, au choix, une pour les bases de l’alimentation vivante et l’autre pour approfondissement. Maxi 8p.

6-10/4 ; 17-21/8  Alimentation vivante - Mise en place des bases

24-28/8  Alimentation vivante - Approfondissement

Vous aspirez à une vision plus pertinente pour gérer vos affaires

Pour vous, pour prendre des décisions responsables, pour des échanges avisés et plus fructueux avec votre entourage, il y a des stages d'une semaine mais leur contenu peut parfois paraître mystérieux et leur utilité pas toujours évidente.

Vous avez probablement l’esprit « curieux » puisque vous êtes en train de lire ma prose ! Alors vous savez que la créativité et la connaissance se nichent dans ce que l’on ne connait pas ! Aussi une journée à l’essai vous procurera un bon aperçu et vous donnera envie, le cas échéant, d'approfondir. Le prix de la journée est alors utilisé en acompte sur celui de la semaine.

Capture journes dcouverte

Notez que la journée "Transition... et moi, et moi !" vous donnera un condensé des deux semaines ci-dessous. Je ne puis m'empêcher de les présenter explicitement, car elles sont devenues indispensables pour tous les décideurs ou tout simplement pour conduire notre vie de manière avisée dans un environnement de plus en plus incertain.
Les bases d'une nouvelle et indispensable "Culture générale" petit article à ce sujet ici

Pour faciliter l'accès à ces deux semaines (indépendantes bien que complémentaires) la formule de « participation consciente » a été mise en place.

27-31/07   Ancrage dans un monde en mutation

5-9/10   Changer pour vivre et penser autrement

Commentaires de ces 4 thèmes en vidéo avec texte

Vos passions

Si vous préférez lire le texte de la chronique,
c'est ici

Vos activités

Si vous préférez lire le texte de la chronique,
c'est ici 

Alimentation

Si vous préférez lire le texte de la chronique,
c'est ici 

 

Vision

Si vous préférez lire le texte de la chronique,
c'est ici 

Entendez-vous les échos

de la Terre qui pleure ?

Regards réalistes sur la marche du monde

Transition – Ébauche de définition

Dessine-moi un futur

Les scénarios sont innombrables, avec des hypothèses dignes de science-fiction. Décroissance, effondrement, croissance à tout prix, apocalypse, métamorphose transhumaniste, croissance verte, migration planétaire, survivalisme…

Entre un présent ambigu et un futur incertain, nous sommes bien dans une étape « intermédiaire » et non pas dans un nouveau monde. C’est ici que la notion de transition prend tout son sens

Ce sujet fait l'objet de plusieurs articles accessibles ici

Pour répondre aux positions de déni, voici es liens vers deux articles qui aborde ces prises de porition, tout à fait compréhensibles, tant la situation est nouvelle et d'une importance telle que notre cerveau a du mal à raisonner

  • Je ne veux pas en entendre parler
  • En quoi cela me concerne-t-il ?

Glossaire

Un nouvel environnement - Contraintes et préjudices

Nous entrons dans un monde VICA

La complexité : les éléments en interaction sont de plus en plus nombreux et variés.

L’ambigüité : entre les  « possibles » et les « contraintes ». Place aux paradoxes

La crise : socio-économique, de la famille, des valeurs, de l’environnement

Le changement : à un rythme qui s’accélère de manière vertigineuse

L’incertitude : les outils rationnels habituels deviennent inadaptés, les projections hasardeuses

Perte de repères : idéologies, religions perdent de leur crédibilité

Premières questions, premiers repères

Qui croire ? Que faire ?

Vos motivations pour apporter des changements dans votre vie en vous appuyant sur de premiers repères

Une page de diagrammes clairs et explicites détaille les multiples facettes de ce questionnement

Ce qu'on obtient en atteignant nos objectifs n'est pas aussi important
que ce que l'on devient en les atteignant. Zig Ziglar

Réactions de-ci de-là

La transition commence à s'inviter dans les conversations
Moqueries, indifférence, curiosité, positions bien tranchées...
Voici quelques réflexions en réponse aux réactions entendues de-ci de-là...

 Pour que chacun puisse se faire une opinion sur l'utilité d'aborder ces thématiques afin de pouvoir se positionner en citoyen esponsable, en ami de la nature dûment informé des enjeux, des mécanismes à l'oeuvre et autres paramètres essentiles à notre avenir

Voici le sommaire !

  • Changement ? Pas envie de céder à cette nouvelle paranoïa
  • Des sujets complexes à laisser entre les mains des experts
  • De nouveaux livres pour s’y retrouver ?
  • Des stages ? Oui mais ça coûte combien ?
  • Des formations ? Dans quels domaines ? Comment choisir ?
  • Mais quelle est donc votre méthode ? Et vos compétences ?
  • En pratique, sur quels principes s’appuie votre démarche pédagogique ?
  • Bof ! Voilà encore un thème pour occuper les intellos !
  • Planète et générations futures. Je ne me sens guère concerné.

La Vie est belle et puissante.

Deviens la Vie !

Préalables nécessaires et moyens à explorer

L’état des lieux met en évidence une situation de crise

Or « crise »  s’exprime en chinois avec deux idéogrammes :

Voilà de quoi prendre conscience des enjeux

Une invitation pressante

Saisir l’opportunité d’apprendre à naviguer au cœur de la tempête !

Les moyens à mettre en œuvre

Faire face à une situation totalement nouvelle exige le recours à des outils totalement nouveaux qui soient adaptés, mieux, qui contribuent de manière active à ce changement.

A propos de liberté

La liberté gagnée sur de nombreuses croyances, manipulations, conditionnements demande à être gérée de manière responsable. Être libre ne veut pas dire « tout faire ».

Pour éviter de nouvelles manipulations, il semble pertinent de mettre en œuvre deux stratégies

  • Débusquer les pièges devenus insidieux.
  • Développer son esprit critique

Ces stratégies comportent la connaissance de deux univers, extérieur et intérieur

  • Culture générale
  • Connaissance de soi

Conséquences personnelles

Individuelles et professionnelles

Malaises en lien avec son cadre de vie personnelle

  • Solastalgie
  • Stress
  • Inquiétudes
  • Découragement
  • Repli sur soi, déni

Impression de vide, perte d’anciens repères, quête de sens

Malaises en lien direct avec sa place dans l’entreprise

  • Tensions et stress : aux niveaux individuel et organisationnel
  • Désorganisation
  • Doute sur les solutions
  • Situations contradictoires ou ambiguës
  • Interrogation sur sa place dans un monde incertain

LA question préalable, avant d'aller plus loin !

 Des idées nouvelles.

Des étoiles en bouquet !

Une École Buissonnière inspirante

Chemin de retour vers " De nouvelles références" Cliquez sur ligne ci-dessous

Discerner les besoins

Enquête auprès d’une trentaine de structures de formation.

Il en résulte que la majorité parmi ne trentaine de structures –allant des Universités aux associations spécialisées - est bien organisée pour les formations-métiers et l’acquisition de multiples savoir-faire (botanique, santé et bien-être, agroécologie…) Les formations « Humanités » sur 2 ou 3 ans confortent l’intérêt d’une culture générale dans notre société hyper technologique ; ceci dit, elles ne sont que très partiellement en lien direct avec les enjeux actuels et demandent un engagement sur la durée. Les Écoles d’Ingénieurs sont les plus engagées sur la voie du développement des « qualités humaines » avec, souvent, des modules complémentaires à la carte.

C’est en tenant compte de cette enquête affinée au fil des années, que nos solutions ont été approfondies comme suit :

Un double constat de carence

Deux principales propositions

Enrichir, diversifier, compléter les contenus déjà en place dans de nombreuses structures

Proposer des modules de courte durée, allant de la journée à la semaine

Identification du public concerné

Organismes de formation
Entreprises et structures diverses ; porteurs de projets
Individus, comme particuliers ou comme salariés au service d’une entreprise

Programme de formation transition

Matières concernées

  • Culture générale
    • Panorama sur le monde actuel
    • Les nouvelles démarches cognitives : pensée complexe, etc.
    • Les initiatives alternatives
    • Les outils alternatifs disponibles
  • Connaissance de soi et qualités humaines
    • l’agilité, ou la capacité à s’adapter à toutes les situations
    • la curiosité,
    • l’esprit d’équipe, le travail collectif
    • le leadership, qui crée l’inspiration
    • l’esprit entrepreneurial, ou la capacité à être force de proposition
    • l’ouverture d’esprit nécessaire à l’innovation.
  • Quête de sens
    • La démarche générale de la transition
    • Les enseignements du Vivant
    • Eco-psychologie
    • Nouvelles approches du sacré
    • Autres outils disponibles
  • Choix de vie
    • Aller au-delà des bilans de compétences : Trouver sa voie
    • Repères avant, pendant ou après un choix professionnel ; aménagements au regard de nos aspirations profondes et du respect du Vivant.

Modalités d’intervention

  • Formations à la demande en « intra »
  • En dehors de stages à la journée, trois thèmes indépendants d’une semaine sont planifiées en « inter »
    • Ancrage dans un monde en mutation
    • Changer pour vivre et penser autrement
    • Trouvez votre voie… Transformez votre vie !

De nouvelles références à privilégier

De nouvelles références pour un engagement réaliste et fructueux
Voir les articles suivants apportant quelques détails sur ces nouvelles références.

Ce dernier aborde mes deux principales sources d'inspiration qui donnent toute leur originalité aux différents thèmes abordés, toute leur efficacité... entendez par là leur contribution quasi magique à faire émerger les réponses propres à chacun. Voir les volets détaillés qui suivent auxquels j'ai ajouté ma recherche de la troisième voie

Mystères et paradoxes de l’évolution

Déconcertante énigmatique étrange extravagante invraisemblable

L’état des lieux conduit à une appréciation globale :

  • Moment de rupture, de basculement difficile à intégrer dans nos vies, tant cette situation est inédite

Avec une constatation paradoxale

  • Les stratégies de l’évolution apparaissent désormais inadaptées à la situation qu’elles ont permis d’engendrer ! Inadaptée, bien pire, mortifères à l’égard de notre civilisation !

Sagesse du Vivant

Intro
A l’instar des peuples premiers, imaginer un nouveau monde respectueusement à l’écoute des enseignements de sagesse de la Nature, que voilà une belle perspective pour vivre en harmonie avec son environnement. Une belle source d’inspiration pour mettre en place une démarche de transition, à titre personnel ou collectif.
Mais en pratique, ça marcherait comment ?

La nature comme source d’inspiration pour l’agriculture

Identification des mécanismes et mise en œuvre : illustration avec les principes de la permaculture
La mission du jardinier accompagnant la vie

La nature comme modèle : biomimétisme

Domaine des formes et des matériaux
Identification complémentaire des « Principes » du Vivant

La nature comme référence à l’organisation systémique

Pertinence des stratégies de coopération
Aller au-delà dans la recherche de leçons de sagess

Dépasser les démarches intellectuelles que nous venons d’inventorier

Admettre l’impossibilité de trouver la vérité, la solution parfaite
Changements de regard
Convoquer toutes les dimensions de son être pour apprendre à communiquer avec le Vivant

Priorités pour une complicité renforcée avec les énergies du Vivant

Occasion d’explorer les énergies du sauvage et de se réconcilier avec le féminin, force de vie

Réenchanter sa vie en cultivant l’émerveillement

Une transition pour une nouvelle alliance avec la vie ! Vivre avec enthousiasme notre potentiel de « co-créateur »

En guise de conclusion : Savourer la fête de nos retrouvailles avec la Vie !

Inversion de regard

Le point de vue, au sens propre comme au figuré, est un sujet de réflexion pour mieux comprendre comment nous fonctionnons.

Le voyage de la découverte
Ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages
Mais à voir les choses différemment
Marcel Proust

Changer de perspective, de niveau

Le monde que nous avons créé est le résultat de notre niveau de réflexion,
mais les problèmes qu’il engendre ne sauraient être résolus à ce même niveau.
Albert Einstein

Inversion du regard

Une invitation à passer de l’autre côté du miroir.
Suivre Alice de l’autre côté du miroir où tout est pareil mais c’est à l’envers : le miroir devient une magnifique allégorie des mondes invisibles qui nous entourent et qui deviennent accessibles grâce à l’inversion du regard.

Non pas en priorité vouloir transformer le monde, mais se transformer.

Réduire la tyrannie du domaine du faire ou de l’avoir pour explorer celui de l’être.

Au lieu d’avoir la vérité, c’est apprendre à être vrai.
Au lieu de faire l’aumône, c’est être généreux, etc.

Dans toutes les occasions, il peut y avoir un retournement du regard :

* Je marche sur la terre devient la terre me porte !
* Je regarde le paysage devient : cet arbre me regarde.
* Ce n’est pas ma main qui caresse, mais c’est elle qui est caressée
* Le vent sur le visage : on sent le vent… ou le visage ?
* Le vent balance un arbre ou est-ce l’arbre qui fait du vent ?

Ceci dit cette approche peut paraitre manichéenne ; entre les deux manières de regarder, il y en a probablement une troisième, quasi magique, mais plus délicate à percevoir. Comme dans un fondu enchainé de deux images apparait à mi-chemin l’extraordinaire et fugace « troisième image ». En voici un exemple :
Je regarde le monde, formulation qui devient le monde me regarde. Entre les deux, je puis me demander si ce n’est pas le monde qui utilise mes yeux pour se regarder. Comme lors d’une nuit sans lune quand Dieu n’a que mes yeux pour nous voir.
Encore une inversion appliquée à la finalité du travail

La suprême récompense du travail n’est pas ce qu’il nous permet de gagner,
mais ce qu’il nous permet de devenir.
John Ruskin

Et une inversion appliquée à notre nature intime

Nous ne sommes pas des êtres humains vivant une expérience spirituelle,
nous sommes des êtres spirituels vivant une expérience humaine.
Généralement attribuée à Pierre Teilhard De Chardin.

Petit aperçu très partiel d'un sujet dont un des développements pourrait même vous conduire au Pays des Merveilles !

La troisième voie

Il ne s'agit pas du tout ici de faire l'apologie du juste milieu, de la recherche du consensus. Il s'agit de dépasser les positions opposées et leurs irréductibles contradictions pour changer de niveau et rechercher ce qui est à la Source des différences qui se font la guerre depuis au moins 5.000 ans.

Voici un schéma que je vous laisse méditer

Capture quilibre

Des éclats à partager

La « raison d’être » de notre démarche

Il est dédié à la formation et vise à répondre aux aspirations variées qui sont au coeur des interrogations cruciales au regard de la transition

  • Satisfaire la curiosité de certains en fournissant recettes et savoir-faire.
  • Donner de la profondeur et du sens à ceux qui l’apprécient
  • Répondre aux souhaits de ceux qui cherchent à vivre autrement
  • Sensibiliser à l’existence de nouvelles logiques, de nouveaux regards, de nouveaux possibles...

Pour cela, faire découvrir sans chercher à convaincre, laisser la grâce de la beauté opérer et respecter la vie qui s’écoule en chacun de nous à son rythme propre.
Bien sûr, certains thèmes sont plus explicites que d’autres (transition, changer de vie…) mais toutes les activités baignent dans la même atmosphère qui saura inspirer chacun selon sa sensibilité sans risquer d’importuner qui que ce soit
Tel est le défi et la raison d’être de ces tentatives de partage d’éclats de vie. Des éclats, en effet, des brisures, mais qui, de ce fait, ont la faculté d’envoyer de la lumière dans toutes les directions. Des éclats, donc, des fragments, seuls témoins d’une Lumière qui échappe à notre prise et tout à la fois illumine nos singularités.

 Rendre possible l'indispensable

"Changement de Cap"

Compréhension de l’incontournable bascule

Un moment unique dans l'histoire de l'humanité

Présentation

Cette rubrique propose un inventaire de quelques paramètres (la liste n’est pas exhaustive) qui conduisent à prendre conscience du moment incroyable qu’il nous est donné de vivre, un moment unique où se joue l’avenir, non de la planète, mais bien de l’humanité. Des changements inévitables se profilent, avec cette mystérieuse liberté dont dispose l’homme de pouvoir décider du meilleur ou du pire, comme cela a commencé il y a 400.000 ans avec la maitrise du feu par nos ancêtres.
Il n’est pas question ici de responsabilité ni d’actions à mener : juste des constats mettant en évidence une vertigineuse convergence dans l’évolution de tous les paramètres qui conditionnent la vie des hommes.

Cet inventaire permet à chacun de nous, au-delà de ses convictions, de ses valeurs, de ses références, de prendre conscience d’une situation inédite dans laquelle s’inscrivent désormais toutes nos actions, nos choix, nos arbitrages…

Cette page n’a pas d’autre ambition que de mettre nos vies en perspective avec ce contexte qui s’impose à tous.

Les conséquences qui en découlent sont de la responsabilité de chacun : toutes les actions de sensibilisation et de formation que nous menons ont vocation à nourrir les questionnements de ceux qui optent pour un avenir en partie choisi et non totalement subi !

Point de bascule

Point de bascule ou point de non-retour ou encore tipping point, désigne ce moment particulier où un phénomène prend une ampleur insoupçonnée entrainant un changement irréversible.

Constat convergent montrant que l’ampleur de multiples phénomènes entraine désormais des dégâts : trop d’information = démotivation ; progrès techniques = destruction de l’environnement ; émergence d’un nouveau monde = anciens repères caduques…

Voir page détaillée sur la notion de bascule

Capture 1 Point de bascule

Aspiration à la liberté et nouveaux asservissements

S’il y a basculement, avec des conséquences le plus souvent négatives, il y a aussi, à cette occasion, pendant une courte période, une situation pouvant offrir de véritables et inespérées opportunités à saisir !

Capture 2 Opportunits

Ancien obsolète devenu contre productif

Un autre visage du basculement concerne nos atouts traditionnels qui deviennent contre-productifs au regard de l’évolution de notre civilisation résultant précisément desdits atouts. Un bel exemple des nombreux paradoxes qui seront à gérer. Tel est le cas du fonctionnement du cerveau dont le striatum libère de la dopamine quand il est stimulé par du « toujours plus » ! La pensée cartésienne, analytique est toujours précieuse mais elle ne représente plus du tout la solution unique pour aborder toutes les nouvelles situations de notre monde en mutation. Et cela entraînera des changements profonds y compris dans nos tâches les plus quotidiennes.

Capture 3 Ancien contre productif

Nouvelles caractéristiques à intégrer

Ce qui a été relevé ci-dessus se croise avec cette nécessité de mettre en place de nouvelles logiques pour faire face à un contexte dont la complexité et la nature même sont inédites !

Capture 4 Nouvelles proprits

Bascule

Préambule

Les interrogations sur notre avenir sont bien au cœur de nos recherches autour de la transition.
Trois fiches leur sont plus particulièrement dédiées

  • Tout serait-il foutu ?
  • Un moment unique dans l’histoire de l’humanité
  • Paradoxes pour une nouvelle sagesse

Elles ne sauraient épuiser le sujet. Cette nouvelle fiche vient le creuser tant il échappe au bon sens, du moins à la lumière de la logique habituelle. Même si certains aspects ont été effleurés par ailleurs, voici des réflexions complémentaires qui, les unes ajoutées aux autres, finiront par nous faire entrer dans de nouvelles façons de voir, de sentir, de décider, de comprendre pour commencer à approcher la complexité du Vivant. Celle-ci n’est, certes, pas une nouveauté, mais tous les phénomènes s’accélérant de manière vertigineuse, elle s’impose comme une contrainte nouvelle et forte avec laquelle nous devons apprendre à composer au quotidien. C’est bien dans cette perspective que l’on fait appel à une qualité particulière dont l’importance n’a pas échappé au monde del’entreprise, celle de « l’agilité » pour évoquer notre capacité d’adaptation au changement.

Les constats

Nous les avons déjà fait. Succinctement. Diminution des ressources, perte de biodiversité, épuisement énergies fossiles, dérèglement climatique, surpopulation, inégalités grandissantes, mouvements de populations, puissances des groupes supranationaux, fragilité du système financier mondial, vulnérabilité de nos organisations en réseau, etc.

Difficile de croire à un changement positif pour assurer notre avenir tant paraissent dérisoires les actions écologiques mises en place, les gestes vertueux recommandés…Un miracle ???

Point de bascule - suite

Cette notion a déjà été évoquée par-ci et par-là sur notre site. Elle mérite d’être approfondie tant elle est riche d’enseignements. Non seulement en abordant le sujet en lui-même, mais en observant combien sa simple approche est déjà révélatrice de nos mécanismes psychiques.

Précisons le sens des mots

La transition désigne, de manière générale, un processus de transformation au cours duquel un système passe d’un régime d’équilibre à un autre La transition écologique est une reconfiguration fondamentale du fonctionnement et de l’organisation de notre société touchant ainsi tous les secteurs d’activité par l’adoption de nouveaux paradigmes.
C’est un processus qui se déroule sur une période entre deux états

La bascule, on parle volontiers de « point de bascule », de « tiping point ». C’est un « moment » décisif à partir duquel un changement va se manifester, ou aura l’opportunité de le faire.

Le sens, modulé en pratique, selon les disciplines, s’enrichit sous leurs visions croisées

Théorie des catastrophes. Son éclairage consiste à ramener les discontinuités apparentes à la manifestation d'une évolution lente sous-jacente. Le problème est alors de déterminer cette évolution lente qui, elle, exige en général l'introduction de nouvelles dimensions, de nouveaux paramètres. » — René Thom (1991). Voilà qui peut venir à l’appui de la notion « d’évolution » quand nous constatons l’existence de « sauts » dont une des explications pourrait être, en arrière-plan, une évolution lente de certains paramètres qui nous échappent créant ainsi la « surprise » apparente d’un changement.

En sociologie, le point de basculement, qualifié aussi de « seuil de tolérance », se rapporte à un moment dramatique où quelque phénomène singulier devient commun.

En climatologie, le point de basculement, qualifié aussi de « point de non-retour », correspond à un seuil qui, lorsqu'il est dépassé, peut entraîner de grands changements dans l'état du système.

Les réactions face au point de bascule

Elles sont intéressantes à relever afin d’enrichir le regard que nous portons sur notre monde et améliorer la compréhension des mécanismes à l’œuvre.

Le déni avec une infinité de variantes

Pour ne pas subir le malaise d’une perspective s’annonçant catastrophique, d’une amplitude hors norme, l’inconscient, par réaction ancestrale de survie, occulte la situation au point d’en nier l’existence

La sous-estimation

• Difficulté à prendre en compte avantages ou inconvénients futurs.

La mise en balance d’une catastrophe à terme au regard des changements immédiats de vie qu’il serait souhaitable d’adopter conduit notre cerveau à maximiser les avantages immédiats au détriment de ceux à venir. Test des chamallows : des enfants doivent choisir entre un de suite ou attendre 24h pour en avoir 3. C’est le plaisir immédiat qui l’emporte

• Savoir vs croire.

Un effet de scepticisme intervient aussi visant à réduire l’importance des enjeux. Constat maintes fois relevé par les spécialistes qui énoncent : avant les seuils critiques, on sait, mais on n'y croit pas.

"Les hommes n'acceptent le changement
que dans la nécessité
et ils ne voient la nécessité que dans la crise."
Jean Monnet

Une autre explication à la sous-estimation, est la discrétion qui caractérise nombre de points de bascule : voir ci-après

Signes précurseurs, ou « signaux faibles »

Voici une situation réelle qui est une belle illustration de cette notion, précieuse, car ce n’est pas une métaphore : la ligne de partage des eaux sur un territoire donné. Elle est invisible sur le terrain, mais une goutte d’eau, selon qu’elle tombe ici ou 100 m plus loin, ira dans la Méditerranée ou l’Atlantique.

Un « signal faible » peut être identifié, avec le recul, comme correspondant à un point de bascule. Veillons à ne pas valider pour autant l’inverse, tout comme pour l’effet papillon car tous les battements d’ailes de millions de papillons n’ont pas le destin de déclencher des tornades.

Quelques exemples de signaux faibles liés à la transition

La notion de biens communs évolue et contribue à faire bouger les lignes de la définition de la propriété privé et propriété publique.
Un ministère de la transition à remplacé celui du développent durable
La personnalité juridique a été reconnue pour des entités non humaines, allant jusqu’à des parties de paysage (fleuve)
La responsabilité juridique des États commence à être mise en cause pour non-action au regard du dérèglement climatique.
Le travail de nombre de penseurs, philosophes, sociologues affinant de nouveaux modes de pensée à l’instar d’Edgar Morin avec la pensée complexe
Une variante des signaux faibles concerne les signes avant-coureurs

Signaux d'alerte précoce

Il peut être possible de détecter si l’équilibre d’un système se rapproche d'un point de basculement. Ainsi, toutes les parties du système climatique sont parfois perturbées par les phénomènes météorologiques. Après la perturbation, le système revient à son équilibre. Par exemple, une tempête peut endommager la banquise qui se reforme après. Si un système se rapproche d'un basculement, la restauration de son état normal peut prendre de plus en plus de temps, ce qui peut être interprété comme un signe avant-coureur du basculement
Autre exemple avec l’estimation du nombre des « Créatifs culturels », recensement des personnes ayant décidé de vivre autrement en œuvrant de manière diversifiées et qui se sont pas identifiables aisément car n’adhérant pas à une structure déterminée.

Bascule opérant de manière progressive

A noter qu’il y a aussi des phénomènes progressifs. Ce sera alors la conjonction de plusieurs d’entre eux qui pourra être identifiée comme phénomène de bascule.

La force d’une minorité

C’est une règle générale de l’histoire : les changements ont souvent été initiés par quelques personnes.

"Ne doutez jamais qu'un petit groupe d'individus
conscients et engagés puisse changer le monde.
C'est même de cette façon que cela s’est toujours produit."
Margaret Mead

Il y a aussi le fait qu’une majorité, telle qu’en vigueur dans le droit des sociétés ou en décisions démocratiques, n’est pas nécessaire et que l’adhésion d’une minorité à un idéal, de l’ordre de 10%, est capable de renverser l’ordre établi.
Cette dernière remarque est parfois appliquée à l’interprétation à faire du recensement de personnes engages dans des modes de vie alternatifs : permaculture, artisans bio, recyclage, banques éthiques, territoires en transition, Incroyables Comestibles, etc.

Points de bascule successifs et effets d’emballement

Ces analyses du basculement montrent combien les évolutions « linéaires » sont devenues caduques.
Illustration avec ce qui suit « Wikipédia)

Des points de basculement en cascade

Application au climat. Franchir un seuil dans une partie du système climatique peut amener un autre élément à basculer dans un nouvel état. Ce sont ce qu'on appelle des points de basculement en cascade. La fonte de la glace en Antarctique occidental et au Groenland modifierait considérablement la circulation océanique. Ce processus pourrait entraîner l'activation d'éléments de basculement dans cette région, tels que la dégradation du pergélisol, la fonte de la banquise arctique et le dépérissement de la forêt boréale. Cela montre que même à des niveaux relativement bas de réchauffement climatique, des éléments de basculement relativement stables peuvent être activés.

Des rétroactions positives générant un effet d’emballement

Application au climat. En raison de la fonte du pergélisol, le méthane (en plus d'autres polluants climatiques de courte durée) pourrait être libéré dans l'atmosphère plus tôt que prévu. La perte d'un bouclier de glace à albédo positif a lancé une puissante boucle de rétroaction positive conduisant à des températures toujours plus élevées. L’instabilité climatique qui s’accélère dans la région polaire est susceptible d’affecter le climat mondial, et de dépasser les prévisions antérieures concernant le point de l’avenir où le basculement mondial aura lieu.

Processus du système Terre

Les rapports de prospectivistes sur l’avenir de notre civilisation se réfèrent à des seuils dont le dépassement est considéré comme étant « des points de bascule »

Voici une illustration de ce principe appliqué à la surveillance de certains paramètres significatifs : équipe internationale de 26 chercheurs. Travaux pris en compte par l’Union européenne et les Nations Unies

Capture Les 10 paramtres basculePour les 3 premiers paramètres, il y a dès aujourd’hui dépassement des limites.
Pour les suivants, ce n’était pas encore le cas (en 2015)

Illustration des changements en cours

Ce sujet du « point de bascule » échappe en bonne partie aux approches logiques, cartésiennes, car pour l’intégrer de manière constructive, cela nécessite d’apporter déjà un changement dans notre manière de penser. Encore un paradoxe.

Vous trouverez par ailleurs une page qui leur est spécialement dédiée
Ci-dessous, quelques commentaires sur la difficulté à trouver ses repères dans un environnement devenu « déroutant »

Regard de Pablo Servigne

Une nouvelle société post thermo-industrielle est en cours d’émergence mais n'a pas encore atteint sa phase la plus critique, et elle se prolongera sur une durée indéterminée. C'est à la fois lointain et proche, lent et rapide, graduel et brutal. Cela ne concerne pas seulement les événements naturels, mais aussi (et surtout) des chocs politiques, économiques et sociaux, ainsi que des événements d'ordre psychologique (comme des basculements de conscience collective).


Un nouveau monde aux nouvelles caractéristiques VICA

Les analyses se multiplient montrant que nous sommes plongés dans un monde de plus en plus incertain, un monde dans lequel ce qui ne devrait pas arriver arrive quand même, dans lequel l’improbable se concrétise.
Il est presque à l’opposé du monde que nous sommes en train de quitter : le monde industriel, dans lequel le probable est la règle, où la prévisibilité est une nécessité. Un monde dans lequel l’environnement est stable, pour que la logique d’industrialisation, de reproduction massive des mêmes objets, des mêmes services, puisse se réaliser.
Cette disparition est d’autant plus difficile à concevoir que ce monde industriel donne l’impression, bien au contraire, de s’imposer de plus en plus : méthodes scientifiques, données analysées de plus en plus finement, technologies de plus en plus sophistiquées que sont le digital, les objets connectés, les nanotechnologies, la robotisation, etc.

Pourtant, des transformations majeures sont en train de se produire dans un monde VICA dont voici les principales caractéristiques.

Volatil : des évènements surgissent, totalement improbables, imprévus. Des bifurcations soudaines, des innovations disruptives, des retournements soudains… Comment comprendre, comment anticiper ? Comment devenir agile, pour répondre à cette volatilité ?

Incertain : un monde imprévisible, dans lequel les anticipations ne s’appuient plus sur du connu, sur le passé, mais bien sur le futur… Les innovations que les entreprises tenaient pour assurées du succès ne fonctionnent pas, les stratégies à long terme sont déjouées, les règles de la concurrence se transforment soudain… Comment décider ?

Complexe : les systèmes sont interconnectés, la causalité linéaire, mécanique entre une cause et sa conséquence devient circulaire, globale, impliquant des causes et des conséquences qui bouclent entre elles… Comment reconstituer une logique entre les actions qu’une entreprise va décider, et les conséquences qu’elle en attend ?

Ambigu : les évènements sont à la fois positifs et négatifs, ils ont deux faces, et ce qui est bien, bon est en même temps porteur de conséquences improductives, voire contre productives. Comment évaluer les décisions, avant de les prendre ?

Cet inventaire nous encourage à abandonner les façons d’anticiper, de raisonner, d’évaluer les décisions puis de les prendre dont nous avions l’habitude. Il en est de même pour répondre aux exigences de notre environnement et mener nos entreprises au succès.
Inspiré par : https://www.ressources-et-pedagogie.com/monde-vica-limprobable-futur-emergent/

Articulation entre l’ancien et le nouveau

Préambule

A propos des « traditions »

La tradition peut être féconde ou mortifère tout comme le serait une religion intégriste.

La tradition est la plus belle des libertés pour la génération qui l’assume avec la conscience claire de sa signification, mais elle est aussi l’esclavage le plus misérable pour celui qui en recueille l’héritage par simple paresse d’esprit. Martin Buber

L'essentiel est ci-dessous. Article détaillé sur le blog

Révolution et table rase

La tentation est grande, pour les esprits habités par la recherche d’un idéal absolu, dans une perspective de « rupture », d’envisager comme unique voie celle de la révolution et de la table rase pour repartir sur des bases saines, en diabolisant ce qui s’est manifesté par le passé.

Une autre voie mérite d’être prise en considération. S’appuyer avec discernement et esprit critique sur les traditions, sur les expériences passées, d’autant que ce n’est plus, aujourd’hui, une démarche sacrilège (bien que les résistances soient nombreuses) mais une attitude respectueuse et constructive pour apporter, à notre tour, une contribution en vue de continuer d’élaborer les réponses les plus pertinentes afin de répondre aux aspirations exprimées par le passé et participer ainsi à cette mystérieuse évolution de l’humanité.

Liberté, traditions et nouvelles pratiques spirituelles

L'équilibre est à trouver de façon personnelle, quelque part entre les deux extrêmes : l'imitation mécanique d'une méthode trouvée ici ou là, l'autosuffisance qui prétend ne se nourrir de rien d'extérieur. En l'occurrence, nous avons derrière nous des millénaires de traditions de méditation, de recueillement, de prière ou d'oraison, en Orient et en Occident, dont il serait absurde de ne pas prendre connaissance, pour en faire ensuite ce qu'on a décidé :

les adopter, les adapter, les réinventer... ou les laisser de côté !

Pour nous tous, le choix d'hériter ou pas est libre. Bidar

C’est en croisant les approches, les perspectives, les cultures, que nous enrichissons au mieux notre humanité.

La volonté de Dieu

 De multiples réflexions conduisent actuellement à « relativiser » les « vérités » spirituelles au regard du « Livre » contenant la volonté de Dieu : cela concerne les trois religions monothéistes.

Bidar Abdennour l’applique à la lecture du Coran en citant Mohammed Arkoun, « la richesse humaniste d’une pensée religieuse varie, en effet, avec les niveaux de culture dans lesquels elle s’exprime » Or aujourd’hui trop d’inculture, la médiocrité de trop d’éducations laisse l’individu sans aucune connaissance réelle des valeurs de sa religion ou de sa culture

Cette indispensable relecture des textes révélés est également un thème abordé par Rachid Benzine qui s’interroge : « Comment convaincre les fidèles séduits par l’intégrisme pour prendre du recul par rapport au texte ? L’étude du contexte historique devient indispensable pour éviter les dérives. France Inter

Nous avons là les clés qui permettraient d’envisager une réconciliation des fidèles avec les textes fondateurs des trois religions monothéistes aboutissant à une tolérance bienveillante dans le respect des différences de pratique.

Ambigüité des institutions religieuses

L’observation des structures mises en place au fil des siècles conduit à penser qu’elles ont pu, trop souvent, dévoyer les valeurs, les aspirations, les révélations qui en sont à l’origine en figeant les acquis, contribuant ainsi à la pérennité des pouvoirs qui se présentaient comme leurs gardiens alors que ces pouvoirs ont pu conforter une domination, le plus souvent à caractère patriarcal.

Ceci dit, sans faire de procès, accordons leur une probable bonne foi découlant de la vision prétentieuse de détenir la « vérité » et de vouloir l’imposer aux autres… pour leur bien ! Prosélytismes dont l’histoire est nourrie. Réflexe humain semble-t-il, ce qui ne le justifie pas, mais fait partie de ces anciens modes de fonctionnement qui sont à reconsidérer, bien sûr.

Intéressant aussi de faire le rapprochement entre cette analyse et le constat que l’interprétation des textes religieux se retrouve actuellement aussi au cœur des combats féministes

Détenir la vérité

Détenir la « vérité » et vouloir l’imposer aux autres… pour leur bien ! Réflexe humain à reconsidérer, bien sûr car « la » vérité nous échappe définitivement comme en témoigne « l’éloge de la caresse » évoqué par J-Y Leloup et développé dans un livre éponyme par Marc-Alain Ouaknin. Quelques lignes essentielles pour rendre possible ce monde apaisé auquel nous aspirons tous, mais avec tant de chemins différents qui jusqu’à présent, ne cessent de s’affronter !

La vie est à caresser, elle se refuse à ceux qui veulent la saisir, la prendre, la comprendre. Elle se donne à la main qui ne cherche pas un « quelque chose », mais s’ouvre à une Présence... jamais atteinte. Les secrets ne s’arrachent pas, ils se devinent. La caresse renonce à savoir pour mieux rencontrer, elle n’est pas la « connaissance de l’Être mais son respect ». La vie est à respecter. Jean-Yves Leloup

La "caresse" soutient que l'unique vérité divine peut et doit se décomposer en une pluralité de vérités relatives que les hommes peuvent partager. La relativité de la "caresse" exclut la vérité totalitaire. M.-A. Ouaknin

Construire mon propre rapport à l'Islam, rien de plus difficile que de sortir des sentiers battus. Rien de plus exigeant, de plus noble aussi, et de plus digne de l'être humain que de tracer sa propre voie. Cette liberté est aussi redoutable qu'exaltante, notamment parce qu'en plus de requérir du courage il lui faut éviter deux risques majeurs : l'ignorance et l'individualisme. Bidar

Ce sont là des témoignages éloquents car émanant de théologiens des 3 religions du « Livre », fortement ancrés dans leurs traditions respectives !

S’inscrire dans une chaîne millénaire d’humains en quête de vérité

Ne pas vénérer les cendres de nos ancêtres mais s’investir pour prendre le relai et continuer de faire vivre la flamme qui les animait : voilà aussi une belle manière de leur faire honneur.

Et avec une inversion de regard et un changement de perspective, ne pourrait-on pas concevoir que c’est le Vivant lui-même qui continuerait de chercher, d’expérimenter, à travers les générations successives des hommes, une forme de vie évoluée, consciente du caractère sacré de sa vocation ! Devenir un lien véritable entre le visible et l’invisible. Et au final, permettre au Vivant d’admirer une nouvelle facette de son univers à travers nos yeux.

Approcher le travail de nos ancêtres avec compréhension et une certaine tendresse. Observer comment ils ont pu, dans leur contexte et avec leurs contraintes, à la fois participer et s’opposer à cette dynamique du Vivant, en perpétuel mouvement créateur.

Seule nous incombe la responsabilité d’agir à notre tour, en cohérence, en connivence avec cette force, ce qui semble être la juste vocation de l’homme

Quels nouveaux combats à mener ?

Ce n’est plus l’aboutissement de nos cheminements individuels qui sera à partager… avec la tentation d’imposer une vérité aux autres, mais, avec la conscience de la relativité de ce que nous pouvons découvrir tout au long de notre quête sans fin, ce sont les péripéties de celle-ci qui méritent d’être évoquées, entre doutes et émerveillements multiples, à chacune de ses étapes.

Une diversité qui rassemble enfin sur l’essentiel jumelé à la frustration et au vertige d’une vérité impossible à être cernée de manière rationnelle et individuelle, qui nous offre, à notre insu, le cadeau de ce que l’on ne cherchait pas vraiment, celle du mystère

La plus belle expérience que nous puissions faire
est celle du mystérieux.
C’est la source de tout vrai art et de toute vraie science. Einstein

C’est bien la conscience de ce mystère qui est l’essence même du sentiment de « sacré »

Une majorité d’humains pourrait-elle se dégager sur un tel projet ? Deux difficultés :

  • remettre en cause le cadre de référence constitutif de notre identité avec les liens sociaux qui en découlent
  • en adopter un nouveau, dont l’impact sur nos vies individuelles est difficile à apprécier à l’avance.

Nous sommes bien là au cœur des enjeux et des difficultés d’un changement de paradigme. Confort des résistances en maintenant les mécanismes connus, même délétères ; inquiétude face à l’inconnu se situant explicitement dans un contexte d’incertitudes.

Existerait-il une autre issue imaginable aux conflits idéologiques de tous les temps qui puisse répondre en profondeur aux enjeux écologiques ?

Ceci dit, la notion même de majorité est encore un vestige des anciens modes de raisonnement. Une minorité agissante peut mettre en route un mouvement général. Utopie ?

En pratique, la réflexion conduite dans le cadre de l’École Buissonnière et la référence quasi obsessionnelle de ses activités à la « sagesse du Vivant » témoignent de notre engagement et de notre foi en l’avenir. Cette position n’est pas la traduction d’une formulation poétique, métaphysique, sujet de dissertation, mais bien la référence ultime donnant sens à notre vie, dans toutes ses dimensions et dans ses moindres détails.

 La vie d'après

S'épanouir comme adulte responsable

Antidote aux agressions psychologiques

Préalable indispensable à toute action avisée, à titre personnel ou professionnel

Liste des malaises paralysants et délétères ci-dessus

Nouvelles contraintes, source de créativité

Accélération des changements

Hier, le travail était physique. Aujourd’hui, il fait appel à l’intellect. Demain, il faudra aussi faire preuve de cœur. L’intelligence émotionnelle, l’empathie et la collaboration avec d’autres personnes du monde entier constituent une part essentielle de l’enseignement du futur

Ce qui caractérise notre époque, c’est le rythme auquel se succèdent les innovations et la rapidité d’adaptation nécessaire.

Décloisonnements – vision systémique

Entre les disciplines

Entre les deux cerveaux

Entre nous et la Nature

Entre les concepts opposés : dialogique

Quête de sens

Réconcilier avancées technologiques et créativité, intelligence émotionnelle, imagination…

Devenir pleinement adulte

Des enseignements dont la vocation est de développer l’aptitude à la réflexion, à l’argumentation et à la synthèse. Leur nature même, résultant de multiples métissages, conduit à s’enrichir du savoir des autres.

Des valeurs qui rendent, individuellement et collectivement, plus inventifs, plus imaginatifs, plus collaboratifs. Bref, plus intelligents, plus performants dans un environnement qui devient de plus en plus sélectif.

Une bonne culture générale est indispensable pour approcher un monde dont la complexité est croissante et offrir des clés de compréhension pour l’avenir. C’est elle qui va apporter un supplément de maturité et construire les personnalités

Un programme qui ne donne pas des réponses mais augmente la capacité à poser les questions, à confronter les idées, à concevoir leurs limites, à proposer de nouvelles pistes de réflexion. Qui encourage à développer le réflexe « out the box » avec d’autres façons de réfléchir et de travailler en sortant de sa zone de confort.

Ces formations sont précieuses car elles donnent à la fois des atouts pour répondre à une demande croissante des entreprises, et elles permettent aussi de mieux armer les étudiants pour gérer leur quotidien dans un monde en pleine mutation.

Un précieux complément aux cursus techniques

Pour étudiants et particuliers

Particulièrement adapté aux formations-métiers et autres non diplômantes

Les ouvertures offertes par ces thématiques permettent d’échapper à l’enfermement d’une formation-métier, d’ingénieur par exemple, en renforçant un lien avec le monde réel et susceptible de d’apporter des notions utiles dans la vie courante et professionnelle

Les élèves ont le sentiment de découvrir des sujets nouveaux, qui les changent des thèmes traditionnels de la formation. Cela constitue pour eux une « respiration » bienvenue dans le cursus.

Humanités Un tel programme mériterait le plus souvent à être complété avec une bonne connaissance de l’environnement actuel, des initiatives alternatives et des nouvelles références cognitives et organisationnelles au sens large du terme.

Une réponse à de nouvelles exigences personnelles

Pour étudiants, décideurs et particuliers

Les formations peuvent répondre aux aspirations des nouvelles générations en matière de responsabilité sociale et environnementale.

Les formations contribuent à la prise de recul pour s’interroger sur les conséquences et le sens de ses engagements, de son métier, de son rôle dans la société… Elles  concourent à faire des participants des acteurs citoyens et responsables.

Une introduction aux nouvelles stratégies d’entreprises

La caractéristique essentielle du salarié et du travailleur indépendant de demain sera avant tout l’adaptabilité.

Les « qualités humaines » et la culture générale sont devenus des critères essentiels de recrutement et d’évolution –voire de pérennité- professionnelle, comme salarié ou indépendant.

Ces qualités se déclinent à l’infini. Adaptabilité, créativité, capacité à résoudre des problèmes. Aptitude à établir des liens et à collaborer avec les autres Sens critique, curiosité intellectuelle, créativité …

Savoir dialoguer avec d’autres disciplines, d’autres spécialistes, d’autres filières professionnelles, ce qui devient, dans un monde décloisonné, de plus en plus déterminant.

Donner une âme à la technique

Les compétences métier s’avèrent incontournables pour anticiper les évolutions technologiques. Mais ces compétences ne seront rien sans l’arrière-plan culturel permettant d’allier sens du beau et sens utilitaire des métiers.

La technologie est devenue tellement forte et complexe que la place des humanités n’en est que plus nécessaire.

Dans le système éducatif français, on a beaucoup fait fonctionner le cerveau gauche, mais peu le cerveau droit, celui de la créativité. Voilà qui demande à être corrigé procurer un « supplément d’âme », loin de l’approche techniciste impersonnelle, désincarnée, insensible.

J’ai lu avec bonheur, ostensiblement annoncé par l'École des Mines de Nancy, que son département "Humanités" entendait proposer un "enseignement du doute, de l’émerveillement et de la complexité, à rebours des certitudes".

L’École Buissonnière partage pleinement un tel idéal permettant d’affronter les défis du monde à venir.

Pour aller plus loin, si le cœur vous en dit