Capture Sois un rcit

La place des récits fondateurs

Présentation rapide

Les récits fondateurs sont, depuis la nuit des temps, les histoires qui fondent les sociétés, les collectifs, les organisations humaines, qui donnent sens à la vie en assurant la cohésion des divers groupes dans toutes les cultures.
La légende est un récit folklorique qui fait intervenir des éléments de fiction pouvant se baser sur un événement historique, mais qui, année après année, s'est enrichi, au point de devenir fantaisiste. Elle sert à expliquer des événements historiques ou propres à une communauté.
Le mythe est une narration également à caractère merveilleux, dont le rôle principal est normalement joué par des personnages surnaturels et héroïques mais, au lieu de prétendre narrer un événement historique, il cherche à expliquer l'origine du monde, les phénomènes naturels ou certains aspects religieux liés à la communauté ou la civilisation à laquelle il est rattaché.

Le storytelling

Les grands récits jalonnent l’histoire humaine ; ils se trouvent au cœur du lien social dans toutes les cultures.

Aujourd’hui, derrière les campagnes publicitaires, les séries télévisées et les livres à succès, dans l’ombre des artisans des campagnes électorales se cachent les techniciens sophistiqués du storytelling. C’est là un incroyable holdup sur l’imaginaire des humains des sociétés modernes. Christian Salmon

La place réduite faite aux histoires millénaires laisse un espace libre qui explique aussi le succès de ces nouveaux récits à visée mercantile ou politique
Il est donc urgent de proposer de nouveaux récits fondateurs, très naturellement, en observant celui qui se déroule en ce moment autour de nous ! Il suffit d’ouvrir les yeux, d’autant plus que la réalité dépasse désormais toutes les fictions.

Récits et quête de sens

Depuis que l’homme est homme il se demande ce qu’il fait sur cette terre, pourquoi lui et comment est-il arrivé ici. C’est ainsi, que nos ancêtres ont commencé à se raconter des histoires
Dans toutes les mythologies, le récit fondateur, celui de la création du monde, est certainement le plus important. Et bien que ces civilisations soient séparées par plusieurs milliers d’années pour certaines, ou plusieurs milliers de kilomètres pour d’autres, ces récits comportent pour beaucoup de nombreuses similitudes….
Nous allons affiner la démarche en utilisant l’expression de « récit narratif global. » décrivant ce qu’est la nature humaine, l’homme, la femme, le sacré et le sens même de notre civilisation mondiale, cadre dans lequel insérer nos choix de vie personnels et professionnels

La fin des récits… promesse d’une nouvelle histoire ?

Il devient fréquent d’entendre déplorer la fin des « grands récits » : mythologies, textes sacrés, idéologies politiques, structures patriarcales…

Une évolution qui appelle plusieurs explications.

  • La méfiance à l’égard de multiples références ayant pu nourrir l’imaginaire de nos ancêtres, donner du sens à leurs actions tout en confortant l’identité de leur groupe d’appartenance explique probablement le désintérêt, voire le mépris à l’égard de nombre de récits, qu’ils soient politiques, religieux ou simplement culturels.
  • La culture dominante, les nouvelles structures familiales participent également à l’abandon de ces récits d’un autre temps.

Une situation qui entraine diverses conséquences

  • Un désenchantement lié en particulier à l’abandon de ces récits qui donnaient du sens et de la cohésion
  • Une place grandissante prise par l’individu aspirant à plus de liberté pour pouvoir décider de sa vie

L’ironie du sort, c’est que pendant que s’échangent de tels discours sur la fin des récits, il y a bien une incroyable histoire qui est déjà en marche. Or un récit fondateur présente comme caractéristique d’être une expression collective pas nécessairement écrite. Assisterions-nous à l’instant historique de la naissance d’un nouveau récit ?

Le défi serait alors de s’appuyer sur cette aspiration à plus de liberté pour encourager chacun à expliciter le sens sous-jacent à ses nouveaux choix et leur donner ainsi le statut d’histoire fondatrice. D’individuelle, elle trouve sa place dans une histoire collective liée à la période de transition. Dans ce contexte, elle va aisément se mettre en perspective avec l’évolution de l’univers, les soubresauts du vivant et avec les histoires d’autres personnes, rendant alors visible une quête commune. Voilà bien là un « récit narratif global » ayant vocation à devenir le socle d’une réconciliation favorable au surgissement d’une nouvelle société capable de faire face aux risques d’effondrement en laissant entrevoir un futur viable pour tous.
C’est ce qui est déjà imperceptiblement à l’œuvre et que chacun a le pouvoir d’amplifier par une vision perspicace des enjeux

Nous retrouvons ici le projet de « citoyen du monde » et l’indispensable « culture générale » lui permettant d’assumer sa mission. Car chacun se trouve en effet invité à relever un tel défi à un moment unique de l’histoire !
Nous sommes là à un autre niveau que celui « des panneaux solaires et des carottes » dirait Rob Hopkins ! L’avenir se joue fondamentalement au niveau de l’évolution des consciences, et c’est bien de cela dont nous parlons.

Mode d’emploi

Vous trouverez ci-dessous quelques repères pour que chacun puisse participer concrètement à l'écriture de ce "récit", rejoignant ainsi l'idée de "Légende personnelle" chère à Paolo Coehlo.

Chaque sujet pourrait faire l’objet de développements. L'accès à quelques documents détaillés édités sur le blog vous sera donné dans les chapitres qui suivent. Mais le but recherché ici est principalement d’esquisser un panorama global émaillé de quelques réflexions : à chacun ensuite d'explorer et d'approfondir selon son envie.

L’histoire de l’univers

Vous trouverez de multiples ouvrages, reportages, sites web pour vous plonger, au besoin, dans cette incroyable histoire depuis le Big Bang.

Voir article avec une réflexion sur les étoiles disparues… leurs lumières inspirantes et la beauté transcendant les notions habituelles de temps et d’espace. Évocation aussi de ces cataclysmes providentiels qui nous permettent paradoxalement d’être en vie en ce moment !

Blog ici

L’histoire de l’homme

Voir article détaillé

  • Aventure cosmique
  • Traces en nous des origines
  • Traces en nous de l’évolution
  • Des traces qui sont autant de mémoires
  • Des périodes géologiques de référence pour structurer notre histoire
  • Différentes périodes dans l’organisation de notre société
  • Différentes perspectives d’avenir

Nouvelles approches du sacré

Quête de sens
Que veulent aujourd'hui les gens et les peuples, partout où ils ont acquis assez de droits politiques et de confort matériel ? A quoi aspirent-ils ? Notre époque est celle du "besoin de sens" et du besoin de communier sans frontières autour de grandes espérances et de grands idéaux. Sens, fraternité, partage : les différents fils de la vie reliée au-dedans et au dehors Bidar

Sacré et profane
A priori, ces deux termes semblent désigner deux sphères diamétralement opposées :
→ Le sacré ne relève, contrairement à des idées reçues, pas forcément de la religion.
→ Le profane, en revanche, engloberait alors tout ce qui se situe en dehors du domaine du sacré – il est défini par opposition -, pour rester dans la sphère de l'espace/temps de la vie quotidienne. Cela transparait directement dans son étymologie – profane vient du latin pro fanum, « devant le lieu sacré ».
Voir les détails sur le blog
• Transition et sacré
• Citations
• René Guénon
• Mircea Eliade
• Durkheim
• Sacraliser le profane, profaner le sacré

Méditation laïque
• Une des multiples initiatives pour s’appuyer sur des outils millénaires sans qu’il y ait un « brouillage » religieux : Fabrice Midal

Relation aux anges
• Une approche laïque, une belle ouverture. Bernard Montaud

Traditions, religions et autres héritages
• Personne aujourd'hui ne supporte qu'on lui dise : "Voilà ce en quoi il faut croire". La liberté de conscience apparait à chacun comme son bien le plus précieux. Mais cela peut être articulé avec le fait d'hériter, dès lors que l'héritage n'est pas contraint mais choisi. L'héritage est un sol sur lequel l'être humain n'est pas retenu prisonnier par ses racines, mais sur lequel il choisit de s'enraciner. A cette condition, hériter devient une force Bidar
• Être libre n'empêche pas de s'inspirer de ce qui a été fait par d'autres. On n'est pas obligé d'inventer ex nihilo sa propre méthode de méditation. L'équilibre est à trouver de façon personnelle. Bidar

Voir page Transition – Articulation entre l’ancien et le nouveau

Regards sur l’évolution

La vie est une révolution dans l’évolution physique de l’univers
L’homme est une révolution dans l’histoire de la vie
Évolution physique, bien sûr, mais désormais culturelle
L’histoire avance de travers comme un crabe, elle progresse toujours par des rameaux déviants. Edgar Morin

Imprévisible
Entre énigme et mystère
Entre transformation et métamorphose
Entre création et destruction
Mondialisation

 La conjonction de paramètres pour une possible bascule
Voir page déjà mise en ligne